Biographie rapide de Edouard Salin

Edouard Salin 1946 et sa boite étanche
Édouard Salin et sa boite étanche, 1946

Edouard Salin naît en Meuse, dans le village de Dammarie sur Saulx en 1889. Originaire d’une famille de maîtres de forges, il suit la voie familiale et se forme à l’Ecole des Mines de Paris. Diplômé, il rejoint la Compagnie des Forges d’Audincourt en Franche-Comté, où il exerce la profession d’administrateur.
Très jeune il se passionne pour l’archéologie, et développe un goût certain pour la période mérovingienne. Il participe ainsi à plusieurs chantiers de fouilles, en Lorraine au cimetière de Couvertpuis en 1908, situé dans son village natal; ainsi que dans les régions voisines. C’est lors de sa première fouille en 1908 qu’il rencontre Ferdinand Sheurer, chimiste et archéologue.
Mobilisé en 1914 lors de la Première Guerre Mondiale, il est blessé durant la bataille de l’Artois en 1915. Malgré les soins qui lui sont prodigués à l’hôpital, il est atteint d’une maladie professionnelle en 1935, ce qui lui permet de se consacrer entièrement à sa passion l’archéologie.
En 1920, il s’installe avec son épouse dans la demeure de Montaigu où il finira sa vie. Il collectionne le mobilier ancien qu’il restaure et constitue une vaste collection paléontologique et archéologique qu’il expose chez lui. Il s’intéresse particulièrement à la technologie des objets archéologiques métalliques et porte aussi son regard sur le verre et la céramique. Il est alors initié par l’archéologue et chimiste Ferdinand Scheurer à l « remise en état » des objets archéologiques, qu’il applique d’abord à sa propre collection. Il apprend à traiter le mobilier funéraire et à « faire revivre la damasquinure » avec les moyens de l’époque. De ces recherches et pratiques naît une première publication en 1939, intitulée Le Haut Moyen-Age en Lorraine.
En 1941, il rencontre Albert-France Lanord, écrit «  »Le fer à l’époque mérovingienne » en 1943 avec lui abordant pour la première fois des principes de la corrosion. Ils se voient confier le traitement d’objets issus des collections nationales.
En 1945, Édouard Salin est nommé président du Musée Historique Lorrain ainsi que la Société d’Archéologie Lorraine.
En 1950, le Laboratoire de recherches Archéologiques est créé dans un local du Musée Historique lorrain. Cette réalisation répond à plusieurs besoins constatés par lui-même et Albert-France Lanord: ils concentrent leur attention sur les objets métalliques et surtout ceux en fer, délaissés encore trop souvent par les archéologues. Ils développent les recherche sur les techniques de nettoyage et de stabilisation; ils travaillent aussi sur de nouvelles techniques de prélèvement des objets fragiles; Ils procèdent ainsi à leurs étude et restauration. Il sont rejoints par Aimé Thouvenin en tant que premier directeur scientifique du laboratoire et restaurateur professionnel.

Édouard Salin dans sa salle d'illusion au Château de Montaigu, 1949
Édouard Salin dans sa salle d’illusion au Château de Montaigu, 1949
Publicités